×

Opération Non Chirurgicale du Nez : 5 Choses à Examiner Dans Les Avant et Après


Opération Non Chirurgicale

Opération non Chirurgicale du Nez : 5 Choses à Examiner Dans Les Avant et Après 

“Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.” L’auteur britannique de science-fiction Arthur C. Clarke a partagé cette idée en 1973. L’homme, également un futuriste renommé, n’aurait probablement pas pu prédire à quel point ses mots captureraient un jour la beauté moderne. Bien que sa citation puisse s’appliquer à tout, de la lipo au laser, dès que nous l’entendons, nous pensons directement à la rhinoplastie non chirurgicale, une procédure qui utilise un produit de remplissage pour remodeler et affiner temporairement le nez.

Si vous envisagez cette intervention, les experts recommandent de choisir un chirurgien rhinoplasticien qui connaît parfaitement l’anatomie complexe du nez et peut détecter et inverser les complications. Pour des raisons de sécurité, il ne doit utiliser dans le nez que des produits de comblement à base d’acide hyaluronique (AH) facilement dissolvables.

En supposant qu’un professionnel remplisse toutes ces conditions, passez un peu de temps à examiner ses photos “avant” et “après”, en gardant à l’esprit ces conseils de pro pour repérer les images dignes de confiance et les résultats convoités.

1. Des images honnêtes et fiables 

Si Instagram nous a appris quelque chose, c’est que voir n’est pas toujours croire. Pour commencer, les photos doivent être des photos médicales standardisées. Celles-ci doivent être prises avec un arrière-plan, un éclairage et une perspective du sujet presque identiques sur les deux photos. Vous voulez vraiment que la taille et la profondeur du visage du patient soient cohérentes. Si “l’avant” est pris de près et que “l’après” est manifestement tiré vers l’arrière, le nez apparaîtra automatiquement plus petit, quelle que soit la façon dont il a été traité. 

Il est également utile de voir les résultats des injections sous plusieurs angles -notamment en vidéo. Bien que nous vous encourageons à être sceptique face à tout ce que vous voyez sur les réseaux sociaux, il est généralement plus difficile de truquer ou de falsifier une vidéo que des photos. En prime, les vidéos “après” vous permettent de jauger la réaction immédiate d’un patient à son nouveau nez. Si vous constatez la satisfaction du patient dès le départ, c’est généralement bon signe.

2. Une transition naturelle du front au nez

Les médecins appellent la zone où le nez rencontre le front, l’angle nasofrontal, et affirment que ce point de repère peut être très révélateur après une rhinoplastie (opération non chirurgicale). Regardez la jonction entre le front et le radix [partie supérieure du nez]. Lorsqu’ils tentent de masquer une bosse sur l’arête du nez, les praticiens remplissent généralement au-dessus et au-dessous de celle-ci, afin de créer un contour lisse. Mais l’ajout d’une trop grande quantité de gel au radix peut très facilement donner à quelqu’un un aspect épais, gonflé, et pas joli.

Le fait de trop remplir la racine du nez peut déformer l’angle nasofrontal, donnant l’impression que le nez se détache du front. Équilibrer l’angle nasofrontal tout en camouflant la bosse dorsale est un bon résultat.

3. Une pointe subtilement relevée

Même si la bosse de votre nez est votre principale motivation pour obtenir une rhinoplastie liquide, un bon praticien voudra probablement aussi modifier votre pointe. En fait, les experts déconseillent fortement de traiter “ponctuellement” l’arête uniquement. Ce traitement empêche une belle harmonisation de l’ensemble du nez. Le fait de ne traiter qu’une seule sous-unité du nez montre les capacités limitées du praticien. 

L’utilisation d’un produit de comblement pour soulever ou “faire pivoter” la pointe du nez, comme le disent les chirurgiens, est une compétence avancée, non seulement parce que la pointe est un endroit précaire à injecter, mais aussi en raison du degré de difficulté accru qu’implique le fait de faire pivoter une pointe. Les praticiens doivent placer le gel à un endroit très précis, au-dessus des cartilages de la région, afin de créer une courbure naturelle de la pointe plutôt que d’accentuer sa taille pour obtenir un effet bulbeux.

4. Des narines symétriques

Si vous observez sur les vues de face et de profil, que les marges des narines ont été corrigées, c’est le signe d’un excellent résultat. Les asymétries et les irrégularités des narines, qu’elles soient congénitales ou la conséquence d’une rhinoplastie, peuvent être difficiles à corriger. Abaisser le bord d’une narine d’un ou deux millimètres seulement requiert un savoir-faire et des compétences de haut niveau. Mais ce changement subtil peut être incroyablement gratifiant pour les patients. 

C’est pourquoi la rhinoplastie liquide commence à devenir plus populaire auprès des patients en révision. Ils voient quels types de résultats ils peuvent obtenir avec l’opération non chirurgicale. Ainsi les patients peuvent éviter une procédure chirurgicale supplémentaire offrant un attrait particulier. Cependant, les nez qui ont été précédemment opérés, surtout plus d’une fois, sont plus enclins aux complications liées au remplissage. Notamment, à cause d’une altération de leur vascularisation.

5. Un profil équilibré

Lorsque vous analysez les résultats d’une opération non chirurgicale (rhinoplastie medicale), en particulier d’un point de vue latéral. Portez une attention particulière à l’équilibre général du visage. Vérifiez que tous les aspects du nez ont été soigneusement pris en compte. Ce qui lui donne un aspect plus aquilin, plus fin et plus profilé. Tout en vous assurant que le profil général du patient a été correctement ajusté pendant le traitement. La relation entre le nez et le menton est particulièrement importante. Afin de présenter votre nouveau nez sous le meilleur jour possible, votre praticien doit s’assurer que votre menton a une projection suffisante pour supporter les nouvelles proportions de votre nez. 

×

Powered by WhatsApp Chat

×